Pancake à la maison avec Morinaga

Tada !

Bien que je ne sois que rarement aux fourneaux, mon pêché mignon depuis que je suis au Japon, ce sont les pancakes, et plus particulièrement la préparation Hot Cake Morinaga. Certes, elle est toute désignée pour les flemmards de la cuisine, mais elle est extrêmement populaire au Japon et à l’étranger. Si vous ne connaissez pas, Morinaga est une compagnie japonaise de chocolats, confiseries et douceurs, très connue pour sa campagne marketing des années 60 qui a fondé la tradition de la St Valentin japonaise – les femmes offrent des chocolats à leurs élus le 14 février. Une compagnie russe, Morozoff, avait dès les années 30, tenté de jouer de l’exotisme de la coutume pour booster ses ventes, sans rencontrer le succès. Aujourd’hui la coutume, plus complexe qu’elle n’en a l’air, est à bout de souffle, mais voilà que je m’égare. Vous ne pouvez pas poser un pied au Japon sans découvrir la marque et ses produits tant elle est mise en avant dans les rayons – chocolats, bonbons, biscuits, préparations alimentaires, cocoa, miel, confiture, suppléments alimentaires sportifs …

Grande amoureuse des pancakes, mais lassée de devoir aller assez loin pour en déguster des bons – J.S. Pancake Café à Nakano est ma référence – j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes, et j’ai acheté le mix tout prêt pour hot cake  (au Japon, hot cake et pancake sont synonymes, le premier étant plus fortement utilisé, en tout cas à Tokyo).

Le paquet vend du rêve avec ses 2,3 cm d’épaisseur, sa couleur mordorée. Il faut rajouter du lait et un oeuf. Personnellement, j’utilise du lait de soja – que j’ai choisi parfumé à l’amande, et j’ai rajouté de la cannelle. Même sans lire le japonais, ce n’est pas très compliqué: toutes les étapes sont illustrées (vous voyez donc qu’il faut rajouter un oeuf et du lait au premier coup d’oeil).

Tada !

Tada !

Après avoir bien mélangé les ingrédients – pas besoin de vous faire un dessin, on fait chauffer la poêle et passe aux choses sérieuses. Je me suis achetée des moules de diverses formes pour m’amuser et me motiver à cuisiner. Le Japon est le roi des ustensiles et accessoires de cuisine. Il suffit de regarder leurs bentos – repas préparé dans une joli boite – pour constater que c’est un art. La St Valentin est aussi le moment pour les femmes, d’acheter des tablettes de chocolat à partir desquelles elles confectionneront des petits chocolats décorés ou des gâteaux, y mettant tout leur amour – ou leur amitié dans le cas des chocolats à offrir pour ses amis. La tradition perd du terrain en raison de la complexité des relations humaines: « à qui j’en offre ? Au collègue ? À tous mes collègues ? Au patron ? À mes camarades de classe ? Seulement à mon amoureux, ou à mes amis ? … « . Mais aussi en raison du prix du chocolat.

Si le look n’est pas au rendez-vous, le goût, lui, me satisfait entièrement. Je note bien sûr, une différence d’avec le véritable pancake préparé sans triche, mais elle est vraiment subtile et le plaisir d’avoir joué des spatules est un grand plus. Les produits morinaga sont bien souvent mis en avant dans les sites en ligne de vente de produits asiatiques, mais je crois ne les avoir jamais vu dans les rayons en Europe. Pour commander des produits japonais, rien de tel qu’un carnet d’adresse de boutiques – bien souvent à Paris, sur le site web desquelles vous pouvez commander la plupart du temps:

Le thé avec Chajin
24, rue Pasquier 75008 Paris

Les pâtisseries traditionnelles (mon grand point faible!) chez Toraya
10, rue St-Florentin 75001 Paris

Thé et patisseries chez Jugetsudo
95, rue de Seine 75006 Paris

L’épicerie Satsuki (la préparation pancake Morinaga est disponible!)

L’épicerie Kioko, plus complète
46, rue des Petits Champs 75002 Paris

Enfin, pour découvrir des bento, rien de tel que d’aller chez Jujiya, traiteur parisien
46, rue Ste-Anne 75002 Paris

Publicités
About Amélie-Marie (177 Articles)
C'est en 2007 que j'ai pour la première fois posé le pied au Japon. Depuis, je n'en suis jamais tout à fait rentrée. Amoureuse de l'archipel, mais aussi des voyages, j'aime écrire à propos des mes expériences de vie, des autres cultures que je croise. Je travaille depuis 2015 pour Coto Academy, une école de langue de japonais et Coto Work, une agence de recrutement sur Tokyo.

2 Comments on Pancake à la maison avec Morinaga

  1. mais alors, est-ce qu’ils faisaient vraiment 2.3 cm d’épaisseur? ^^

    J'aime

  2. Ben voilà, maintenant j’ai envie de manger des Pancakes et j’ai aussi envie de manger japonais ! Cétafoteuuuh ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :