La météo japonaise, entre parapluie et crème solaire

Un après midi de juin, à Tokyo

Mystérieux et envoûtant, le Japon attire avec ses temples, sa cuisine, sa culture et son histoire. Manque de bol, l’archipel n’est pas une terre de tout repos, maudit par mère nature, entre les tremblements de terre, les volcans, les tsunamis et les typhons. Question météo, ce n’est pas non plus la panacée, même si le Japon offre un climat avec de (très) bons côtés.

Le Japon est une terre tout en longueur (pour vous faire une idée, elle couvre la distance Québec – Cuba), et par conséquent, connait plusieurs climats, entre le nord tempéré (Hokkaido), un centre subtropical humide (Tokyo, Nagoya, Kyoto, Osaka), un sud tempéré mais avec un été tropical épouvantable (Fukuoka) et un extrême sud quasi tropical (Okinawa). Pour résumer, il neige au nord, quand il fait très doux au sud, et le centre se paye des saisons pluvieuses abominables. Le tout subit de plein fouet des vents de l’océan Pacifique, avec des cyclones de juin à septembre.

À Tokyo, l’été, on souffre de la chaleur et de l‘humidité (coucou les 40° avec 90% d’humidité). Si les japonais ont une constitution plus solide (la force de l’habitude), les étrangers … tolèrent mal le temps estival, pour ne pas dire « on transpire comme des boeufs, la honte ». En fait à partir de juin l’humidité s’installe et ne repart que vers fin novembre. C’est pénible, vraiment. En revanche, le beau temps – l’ensoleillement – est là quasiment toute l’année (en août, je m’en passerais bien !). Le blues de l’hiver ? Connais pas ! 

Le risque de typhon débute dès juin. Un typhon, ça n’a l’air de rien, mais quand ça vous tombe dessus, ça reste impressionnant, avec des bourrasques vous poussant sur le côté, des pluies diluviennes, des orages violents. Le ciel nous est tombé sur la tête !

Le site de l’agence météorologique du Japon est très bien fait pour se renseigner sur la météo et les risques de catastrophes climatiques. Toujours utile d’y jeter un oeil avant votre voyage dans l’archipel !

Carte actuelle du Japon – source: site de l’agence météorologique du Japon

Passé novembre, la saison est finie. Encore que cette année … Avec l’influence d’el Niño, un courant côtier saisonnier, la circulation atmosphérique régionale est perturbée et cela provoque des bouleversements climatiques dramatiques qui touchent le Japon.

Le climat de Tokyo - source : Le voyageur

Le climat de Tokyo – source : Le voyageur

Panorama saisonnier de Tokyo 

Advertisements
About Amélie-Marie (177 Articles)
C'est en 2007 que j'ai pour la première fois posé le pied au Japon. Depuis, je n'en suis jamais tout à fait rentrée. Amoureuse de l'archipel, mais aussi des voyages, j'aime écrire à propos des mes expériences de vie, des autres cultures que je croise. Depuis 2015, chargée de communication pour une école de Japonais (Coto Language Academy), j'assiste les élèves dans leurs démarches pour venir étudier au Japon!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :