Au Japon, sortir ses poubelles, c’est du sport

Mais c'est pour le bien de la planète !

Au Japon, sortir ses poubelles tient du casse-tête chinois. Heureusement, à Tokyo les affichages multilingues ne manquent pas de nous rappeler les us et coutumes en la matière.

les poubelles

 

L’affichage de ma rue me rappelle à l’ordre, le papier c’est le mardi. Même si en l’occurrence, habitant un immeuble avec un local à poubelle, je le dépose – bien empaqueté, tassé et attaché avec de la ficelle de cuisine – un peu n’importe quand. Il en va de même pour le plastique.

Mais tiens donc, le plastique se retrouve aussi avec les combustibles, ramassés les lundi et jeudi tandis que pour le verre, le métal et la céramique (tudieu), le ramassage est prévu chaque 1 er et 3 ème vendredi du mois.

Je m’estime heureuse du système encore relativement simple qui m’est proposé. Le jour où je déménagerai et jetterai mon affreux clic clac Ikea, il me faudra appeler les services de ramassage afin de programmer une visite – payante.

Si vous remarquez dans les rues des encombrants avec des petits tags rouges, cela signifie que les propriétaires ne se sont pas cassé les pieds à faire cette procédure et ont jeté leurs meubles et autres affaires conséquentes sans plus d’état d’âme.

Diantre, si même les nippons ne respectent pas toujours les règles, mais où va le monde (certains de mauvaise foi chuchotent en douce que c’est encore la faute des coréens) ! L’objet litigieux attendra vaillamment sous le soleil et la pluie, jusqu’à ce que quelqu’un craque: le nippon (ou le coréen … ) pris en délit de paresse, où la municipalité bien obligée à un certain point, de renoncer au paiement.

En attendant, on a tout le loisir de s’interroger sur l’aluminium, les vieux vêtements, les produits toxiques …

Le recyclage au Japon, on connait. Depuis 1997 même. Il existe en effet une loi, Container and packaging recycling Law initiée par le ministère de l’environnement afin de traiter le gros des déchets: le carton et les bouteilles plastiques (vu la densité de distributeurs automatiques, il y avait urgence). En 2012, le taux de recyclage (global) était de 20%.

Mais ils font encore plus fort ! Depuis les années 70 une association milite pour le recyclage des canettes, et bien que non prévu par la loi … 99% des municipalités les collectent et en 2006 c’est un record mondial que le Japon établit avec 88% des canettes recyclées.

Le Japon ne s’est pas arrêté là, puisque plusieurs lois concernant le recyclage ont été votées, notamment pour les encombrants électroniques, les véhicules, les immeubles en bois, l’asphalte, mais aussi la nourriture !

Publicités
About Amélie-Marie (177 Articles)
C'est en 2007 que j'ai pour la première fois posé le pied au Japon. Depuis, je n'en suis jamais tout à fait rentrée. Amoureuse de l'archipel, mais aussi des voyages, j'aime écrire à propos des mes expériences de vie, des autres cultures que je croise. Je travaille depuis 2015 pour Coto Academy, une école de langue de japonais et Coto Work, une agence de recrutement sur Tokyo.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Des avantages et des inconvénients d’être expat’ | Amelie Marie in Tokyo
  2. Les relations de voisinages mises à l’épreuve des poubelles au Japon | Amelie Marie in Tokyo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :