Visiter Kyoto: Nijo-jo

Peinture du Palais Hommaru

Lorsque l’on évoque le Japon, il est impossible de ne pas penser à Kyoto, ses milles temples, ses sanctuaires shintô, ses jardins cachés. Kyoto, capitale impériale du Japon de 794 à 1868, a su préserver son patrimoine d’une richesse inégalée et semble incontournable à voir, pour qui veut connaître le Japon. Découvrez le château Nijo-jo, emblème de la puissance des Tokugawa.

Histoire du Château

Sa construction, ordonnée par Tokugawa Ieyasu, débuta en 1603 pour s’achever en 1627, sous le shogunat de Iemitsu Tokugawa. Il est constitué de deux cercles de fortifications ainsi que de deux palais – Ni no Maru (1626) et Honmaru, de bâtiments de soutien et de jardins, le tout couvrant 275 000 m2. S’il voulut montrer sa puissance, Tokugawa Ieyasu s’inspira néanmoins du style des résidences aristocratiques, « Shoin Zukuri« .

C’est dans ce lieu qu’à l’aube de l’ère Meiji, après 15 générations de Shoguns, le shogunat s’inclina face à l’empereur (1867). En 1939 le palais fut confié à la ville de Kyoto qui l’ouvrit au public, pour son plus grand bonheur.

  • Porte Kara-mon: sculptée et recouverte d’or, cette porte donne sur le palais Ni no Maru

Porte Kara-mon – source : japan-guide.com

  • Palais ni no Maru: Trésor National du Japon, fait en bois de cyprès, d’une surface de 3000 m2 avec une trentaine de pièces dont les peintures murales splendides appartiennent à l’école Kano. Interdiction de prendre des photos dans le bâtiment.

Rojū San-no-ma (Setchu washi-zu) – Source: city.kyoto.jp

Ni-no-ma Chikurintora-zu (partiel) – Source: city.kyoto.jp

Ce palais donne un parfait exemple de l’importance de l’architecture dans les rapports sociaux. Les visiteurs de bas rangs sont reçus dans les premières pièces du palais moins richement décorées, vers la sortie, tandis que les visiteurs importants sont reçus dans les pièces intérieures. Les portes coulissantes permettant l’arrivée des gardes dans les pièces ne sont pas dissimulées, dans le but d’intimider les visiteurs (…) Une des caractéristiques du château de Nijô est le « plancher rossignol » qui recouvre les couloirs. Il est construit de telle sorte que le moindre pas fasse crisser les lattes de bois, qui émettent un son semblable au pépiement d’un oiseau. Ce plancher est construit pour détecter tout intrus ou assassin possible.

 (source – Wikipedia.fr)

Palais ni-no-maru – source: Japan-guide.com

  • Palais Honmaru: divisé en appartements, réception, salle d’entrée et cuisines, le tout relié par des cours et des couloirs.

Palais Honmaru – Source: city.kyoto.jp

  • Jardin: lac et rochers dont l’agencement a été oeuvré par le maître paysagiste Kobori Enshu.
  • Anneaux de fortifications: muraille entourée de large douce
  • Fondation de la Pagode à 5 étages (Goju no Tô) détruite par incendie en 1750

Une visite de plusieurs heures

Après avoir pris nos tickets à l’entrée, nous nous sommes frayés un chemin entre toutes les groupes scolaires présents cet après-midi là. Si la natalité est bel et bien en rade au Japon, il semblait ce jour là que tous les rejetons du Japon se trouvait concentrés dans ce haut lieu touristique.

Nous avons pris un grand plaisir à parcourir les couloirs du Palais Ni no Maru, quoiqu’au pas de course, au milieu des groupes de touristes et des enfants surexcités.

Beaucoup d’informations sont fournies en anglais, mais il est sans doute plus agréable de se laisser porter par l’observation.

D’ailleurs, il est toujours temps de lire ou relire son guide ou sa brochure pour approfondir l’histoire des lieux. Le Château est très fréquenté, aussi à moins d’y aller une heure avant la fermeture (16h dernière entrée) ou tôt le matin, ne vous attendez pas à découvrir les lieux au calme !

Malgré le mois de mai, Kyoto affichait des températures insolentes avec facilement 35 /38°C au soleil. Le manque d’ombre et la longueur de la visite nous a un peu fait tourner la tête, et les distributeurs de boissons fraiches étaient les bienvenus, bien que cassant le côté historique du paysage, certes …

La chaleur a cependant fait des victimes parmi les scolaires, bien trop couverts avec leurs uniformes. Sur notre route, une jeune fille au sol, était entourée de ses professeurs et camarades, l’éventant en attendant l’ambulance.

La visite du château Nijo-jo est sans contexte une excellente occasion de mieux connaître l’architecture traditionnelle japonaise, ainsi que les rapports entre le shogunat et l’empereur. C’est aussi la découverte d’un très beau jardin où l’on peut flâner tranquillement.


Accès: 10 minutes à pieds du Sud – Ouest du Palais impérial, 30 minutes à pieds depuis Nishi Honganji,

Tozai Line (Nijojo Mae), bus 9, 12, 50, 101

Carte d’accès – source: Japan-guide.com

Horaires: 8h45 – 17h (fermé le mardi en décembre, janvier, juillet et aout, du 29 décembre au 4 janvier)

Coûts: 600 ¥

 

Publicités
About Amélie-Marie (177 Articles)
C'est en 2007 que j'ai pour la première fois posé le pied au Japon. Depuis, je n'en suis jamais tout à fait rentrée. Amoureuse de l'archipel, mais aussi des voyages, j'aime écrire à propos des mes expériences de vie, des autres cultures que je croise. Je travaille depuis 2015 pour Coto Academy, une école de langue de japonais et Coto Work, une agence de recrutement sur Tokyo.

2 Comments on Visiter Kyoto: Nijo-jo

  1. C’est un lieu que je n’avais pas eu le temps de faire durant ma première visite à Kyoto, mais je vais me rattraper, c’est sûr ^_^

    J'aime

    • Salut, merci de ton passage ! Je te le souhaite, et si possible hors saison touristique, car c’était vraiment une visite infernale (mais aussi l’occasion d’être abordé par tout plein d’enfants japonais ayant plein de questions pour les gaijin ^^).

      J'aime

1 Trackback / Pingback

  1. Les japonais sont accueillants – Omotenashi | Amelie Marie in Tokyo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :