La fête de la fraise au Japon

Barquette de fraises - Japon
Barquette de fraises - Japon

Barquette de fraises – Japon

Parmi les fruits, les nippons raffolent de la fraise japonaise, considérée comme un aliment de luxe. Mais contrairement à la France, elle ne présente guère de variété, elle est grosse, rouge et tient son nom de sa région de culture, très souvent au sud. Pour une barquette de fraises, il faut débourser entre 600 et 1000 yens à Tokyo. 

Outrageusement chères, pour une qualité qui n’est pas toujours au rendez-vous. J’ai eu à plusieurs reprises l’occasion d’en goûter, mais je les trouve peu savoureuses. Produites en serre, elles manquent sans doute d’un peu de soleil  pour offrir de la saveur. 

Folie japonaise, les fraises débarquent sur les étalages en plein hiver – notamment les Fraises de Noël, énormes et supposément sucrées. Au mois de février débute l’Ichigo masturi (fête des fraises) qui permet aux citadins de participer à l’ichigo gari, la cueillette des fraises, en se rendant chez le producteur.

Il existe même des formules de fraises à volonté, permettant sur un temps donné, de manger autant de fruits que l’on peut. Cette mode au Japon est très populaire, particulièrement auprès des jeunes.

En attendant de me délecter de fraises juteuses, je peux reporter mon envie sur les multiples produits parfumés à la fraises. La nourriture japonaise et ses dérivés n’a de cesse de m’émerveiller. 

Publicités
About Amélie-Marie (177 Articles)
C'est en 2007 que j'ai pour la première fois posé le pied au Japon. Depuis, je n'en suis jamais tout à fait rentrée. Amoureuse de l'archipel, mais aussi des voyages, j'aime écrire à propos des mes expériences de vie, des autres cultures que je croise. Je travaille depuis 2015 pour Coto Academy, une école de langue de japonais et Coto Work, une agence de recrutement sur Tokyo.

7 Comments on La fête de la fraise au Japon

  1. Sur la photo avec les kitkat, c’est quoi le parfum en bas, à côté du chocolat ? 🙂

    J'aime

  2. Parfum « anko » (haricot rouge sucré). Les pâtisseries traditionnelles utilisent beaucoup ce haricot (un peu comme on fait nos pains au chocolat). Moi j’adore, mais beaucoup n’aime pas parce que c’est très (très) sucré !

    J'aime

  3. C’est marrant ce « culte » de la fraise (le strawberry popcorn il vend du rêve! hehe) . Surtout si elles n’ont pas vraiment de gout la bas… ici à Lagos on retrouve quelques fraises importées qui coutent un bras aussi, et qui n’ont pas vraiment de gout non plus…bien loin des fraises juteuses et sucrees qu’on trouvent en France. Ben voila tiens tu m’as donné envie de fraises :-p

    J'aime

  4. Perso je te recommande les fraises de Tochigi, elles sont vraiment bonnes.
    Sinon, à Ginza ils vendent une fraise blanche, grosse mais vraiment grosse, à 1000 Yen la pièce 😉

    J'aime

  5. Des fraises à volonté durant 30 minutes? Je prends direct! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :