Visiter Tokyo: Kamakura, la ville de Bouddha

À une heure de Tokyo, évadez-vous à Kamakura, petite ville en bord de mer, riche en patrimoine historique. 

La longue plage de Kamakura, station balnéaire populaire

La longue plage de Kamakura, station balnéaire populaire

Kamakura, une ville patrimoine symbolique

Avez-vous entendu parler de Kamakura ?  Au XIIème siècle, sous l’impulsion du shogun Minamoto no Yorimoto, elle devint la nouvelle capitale, dominant le Japon pour un peu plus d’un siècle, au détriment de l’empereur.

Visiter Kamakura permet de s’évader de Tokyo, et de découvrir une ville riche en temples et lieux touristiques, une cité balnéaire avec sa longue plage, et le très fameux Bouddha Amitabha, le Bouddha des bouddhas, une statue de bronze de 13 mètres, datant de 1252. Ses mains ont été sculptées dans la posture dite jo-in de la méditation zen.

S’il y a des bus et des locations de vélo, Kamakura se parcourt facilement à pied, et de très nombreux plans sont mis à votre disposition, permettant de se choisir un itinéraire idéal, en n’oubliant pas de passer par les petites rues marchandes de la ville, proposant milles souvenirs et délices.

Mon conseil: descendre à la station Kita-Kamakura, et commencer par le temple Engaku-ji… 

Kamakura et ses temples célèbres

Une journée ne suffirait pas à faire le tour du patrimoine historique de cette ville, mais elle permet déjà de découvrir les lieux les plus célèbres:

Le temple Engaku-ji est lui un temple zen très important, fondé en 1282. Il fut reconstruit et consolidé à l’ère d’Edo et devint un centre principal d’enseignement Zen, et aujourd’hui encore, des cours de zazen sont tenus. Le temple est entouré de jardin, et une maison de thé vous propose d’assister à une cérémonie du thé (100 y pour regarder, 500y pour boire du thé) et une initiation à l’Ikebana.

Les magnifiques jardins vous ravissent les yeux avec leurs camélias éclatants, leurs belles pivoines, leurs roses et autres espèces de l’archipel. N’oubliez pas de passer voir la grande Cloche, d’où vous aurez une superbe vue sur la vallée et d’autres domaines de temples (Kita-Kamakura).

Coût: 300y (+ frais additionnel pour les annexes) – Accès gare de Kita-Kamakura

Le temple Kencho-ji est un temple zen fondé en 1249, appartenant à l’école de Rinzai. Malgré les nombreux incendies, le style original fut conservé dans les reconstructions. Si à l’origine il était composé de 49 bâtiments, il n’en existe aujourd’hui plus qu’une dizaine.

Coût: 300 y (+ frais additionnel pour les annexes) – Accès gare de Kita-Kamakura (20 minutes à pied)

Le temple Gokuraku-ji, fondé en 1259, temple bouddhiste japonais de la secte Shingon, restauré à de nombreuses reprises.

Coût: 300y  (+ frais additionnel pour les annexes et activité)

Le Bouddha Amitabha est impressionnant. Du haut de ses 13,25 mètres, il contemple le paysage, plongé dans une méditation éternelle. Autour de lui s’agitent les touristes animés, les boutiques de souvenirs et autres échoppes de curiosités locales …

Coût: 500 y (+ 20 yens) – Accès en bus ou 20 minutes à pied depuis la gare de Kamakura

Accès Kamakura: plusieurs trajets sont possibles. À partir de Shinjuku, prendre la JR Shonan Line (920y) ou encore la ligne d’Enoshima.

Kamakura

Advertisements
About Amélie-Marie (177 Articles)
C'est en 2007 que j'ai pour la première fois posé le pied au Japon. Depuis, je n'en suis jamais tout à fait rentrée. Amoureuse de l'archipel, mais aussi des voyages, j'aime écrire à propos des mes expériences de vie, des autres cultures que je croise. Depuis 2015, chargée de communication pour une école de Japonais (Coto Language Academy), j'assiste les élèves dans leurs démarches pour venir étudier au Japon!

3 Comments on Visiter Tokyo: Kamakura, la ville de Bouddha

  1. ça a l’air super mignon!

    J'aime

  2. J’ai adoré visiter Kamakura, on m’a déjà dit que c’était pourtant un endroit qui était sans plus … non en fait c’est un incontournable !

    J'aime

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Visiter Tokyo: l’île d’Enoshima, une escapade romantique | Le Japon par la lorgnette
  2. Un restaurant à Harajuku, le Matsubara-an Keyaki à Harajuku | Amelie Marie in Tokyo
  3. Soba restaurant in Harajuku, the Matsubara-year Keyaki | Amelie Marie in Tokyo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :