Russie: MGU, Université d’Etat de Moscou Lomonossov

Université d'Etat de Moscou Lomonossov

Alors que je rencontrais le Nippon, il étudiait le russe à MGU: Université d’Etat de Moscou Lomonossov. Fondée en 1755 par le savant dont elle tient le nom, Mikhaïl Vassilievitch Lomonossov, MGU est une université prestigieuse, classée première en Europe de l’Est (102ème mondiale, en progression). Parmi ses nombreux, très nombreux bâtiments (quasiment 600), je vous propose quelques photographies de mon passage au magnifique gratte-ciel situé sur Vorobiovy gory, l’une des « sept soeurs » (gratte-ciel stalinien), construite en 1953 et bâtiment principal de MGU.

240 mètres de hauteur

36 étages

33 kilomètres de couloirs

5000 pièces 

Il s’agit de l’un des édifices les plus symboliques de la capitale russe. J’ai eu la chance en mars 2012 de passer les contrôles de sécurité avec succès afin de visiter mes amis étudiants à Lomonossov et logés dans la tour stalinienne de Vorobiovy Gory.

Sur invitation 

Chaque étudiant de la MGU a le droit d’inviter au maximum deux personnes étrangères. Il doit au préalable le signaler avec identité des personnes et tout renseignement exigé lors de l’inscription de la visite.

Contrôle d’identité, attention vous êtes filmés !

Le jour dit, l’étudiant ayant signé l’invitation doit retrouver ses deux invités et les présenter à l’accueil où sera contrôlé:

– le passeport et le visa

– la carte d’invitation

– l’identité de l’étudiant invitant, qui devra laisser sa carte d’étudiant en caution

Comme à l’aéroport, on passe les portiques ! 

Après avoir vérifié avec attention l’identité de tout ce beau monde – ce qui prend du temps lorsque, imaginons, vous prévoyiez une petite partie avec vos amis de l’extérieur à 6 ou 8 (note: il vous faut des étudiants conciliants acceptant de signer pour les autres invités …), vous passez les contrôles. Et là, comme à l’aéroport, on passe les portiques de sécurité sous le regard attentif de quelques officiers de sécurité à l’air moyennement fin (en réalité, si vous montrez patte blanche, ce sont de bons bougres).

Par ici les dortoirs ! Contrôle d’identité, étape 2 !

Nous n’étions pas arrivés au bout de nos peines, puisque nous étions dans le bâtiment universitaire, mais pas dans les parties privées, à savoir les dortoirs. Après avoir parcouru un chemin labyrinthique, nous sommes arrivés devant les contrôles des dortoirs, où cette fois, ce sont les invités qui ont abandonné leurs cartes étudiantes. Les gardes là aussi veillent à ce que personne ne se pousse dans le tourniquet !

Parquet et grandeur perdue

L’intérieur de la tour est impressionnant entre le marbre, les décorations, les beaux parquets, les lampes. Hélas, les locaux vieillissent – plutôt mal – et les dortoirs affichent un confort très rudimentaire, avec des cuisines communes en piètre état.

Mais pouvoir dire « j’étudie à MGU, dans la tour stalinienne » compense tous les désagréments, c’est certain !

Advertisements
About Amélie-Marie (177 Articles)
C'est en 2007 que j'ai pour la première fois posé le pied au Japon. Depuis, je n'en suis jamais tout à fait rentrée. Amoureuse de l'archipel, mais aussi des voyages, j'aime écrire à propos des mes expériences de vie, des autres cultures que je croise. Depuis 2015, chargée de communication pour une école de Japonais (Coto Language Academy), j'assiste les élèves dans leurs démarches pour venir étudier au Japon!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :